Les heures supplémentaires en pharmacie d’officine

En tant que pharmacien titulaire ou salarié d’une officine, vous voulez avoir une vision claire sur les heures complémentaires et les heures supplémentaires ? ClubOfficine vous dit tout sur la majoration des salaires en officine.

 

Heures supplémentaires et heures complémentaires pour le personnel d’officine

Payé à l’heure, le personnel d’officine (pharmacien adjoint, préparateur en pharmacie, étudiant en pharmacie, …) peut être amené, à la demande du pharmacien titulaire (son employeur), à faire plus d’heures que prévues dans son contrat. Comme le pharmacien fait partie des rares cadres n’étant pas au forfait jour, des majorations sont alors appliquées au-delà de la durée de travail contractuelle.

 

 

Pour le personnel d’officine à temps plein

Toute heure de travail réalisée au-delà de la durée légale de 35 heures est considérée comme heure supplémentaire. Logiquement, les heures supplémentaires donnent droit à une rémunération plus favorable au salarié : on parle alors de taux horaire majoré. Les 8 premières heures supplémentaires sont rémunérées avec une majoration de 25%, et les heures suivantes avec une majoration de 50%.

 

Heures Majoration
1° à 35°h + 0 %
36°h +25%
37°h +25%
38°h +25%
39°h +25%
40°h +25%
41°h +25%
42°h +25%
43°h +25%
44°h +50%
45°h +50%
46°h et + +50%

 

Pour le personnel d’officine à temps partiel

Toute heure de travail réalisée au-delà de la durée fixée par le contrat est considérée comme heure complémentaire. Les heures complémentaires jusqu’à 10% de la durée fixée par le contrat sont rémunérées avec une majoration de 10%, et les heures suivantes avec une majoration de 25%.

 

Quelles majorations pour l’ancienneté ?

En pharmacie d’officine, le salaire de base de tout le personnel augmente avec l’ancienneté. Les taux de majoration sont augmentés tous les 3 ans :

● À partir de 3 ans d’ancienneté, le taux est de 3% ;
● À partir de 6 ans, il est de 6% ;
● À partir de 9 ans, il est de 9% ;
● À partir de 12 ans, il est de 12% ;
● À partir de 15 ans, il est de 15%.

 

 

La majoration est calculée proportionnellement au nombre d’heures effectives de travail, sur le minimum conventionnel de l’emploi occupé le salarié. La prime correspondant à la majoration est versée à partir du mois d’anniversaire d’embauche du salarié.

 

 

Quelles majorations pour le travail de nuit ?

Avec bon nombre de pharmacies ouvertes la nuit, il est intéressant de savoir que les pharmaciens travaillant après 20h connaissent une majoration horaire de 20%, pour les heures comprises entre 20 et 22h, et entre 5h et 8h du matin. Entre 22h et 5h du matin, la majoration s’élève à 40%.

On distingue aussi la garde de nuit, à volets fermés, où les patients n’entrent pas dans l’officine et doivent passer en amont par le service Resogardes ou le commissariat ; et l’ouverture complète, plus rare, où l’officine est ouverte de nuit comme en plein jour.

Pour en savoir plus sur les gardes en pharmacie d’officine, reportez-vous à notre article sur la rémunération des gardes en officine.
 

Suivant les circonstances (préparateur ayant obtenu le CQP en dermo-cosmétique, travail en sous-sol, pharmacien polyglotte, etc.) d’autres majorations s’appliquent. Consultez notre article sur les primes en pharmacie d’officine pour toutes les (re)découvrir.

 
À lire aussi :

Les métiers de la pharmacie
Les salaires en pharmacie d’officine
La Convention collective de la Pharmacie d’officine et le Droit du travail en pharmacie
L’exercice de la pharmacie

 

Si vous avez connaissance d’autres détails ou si vous souhaitez que nous abordions d’autres sujets,
contactez-nous.

error: Contenu protegé