Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les primes en pharmacie d’officine

Avant d’entrer dans le détail, sachez que si une prime est prévue par la Convention Collective, l’employeur est obligé de l’appliquer. La Convention Collective de la Pharmacie d’Officine donne droit à :

– La majoration pour les heures supplémentaires ;
– La prime d’ancienneté ;
– La prime pour frais d’équipement ;
– La prime de sous-sol ;
– La prime pour le personnel polyglotte ;
– La prime de remplacement d’un titulaire d’officine ;
– La prime pour certains types de préparateurs en pharmacie ;
– La majoration de salaire pour le travail de nuit.
 

La majoration pour les heures supplémentaires

Peu importe le poste occupé dans la pharmacie d’officine (préparateur en pharmacie ou pharmacien entre autres), peu importe le temps de travail (plein ou partiel), les heures supplémentaires travaillées sont majorées.

Pour un salarié à temps plein, effectuant donc 35 heures par semaine, les 8 premières heures supplémentaires travaillées dans la même semaine (de la 36ème à la 43ème heure) sont majorées de 25% ; et de 50% pour les heures suivantes.

Pour un salarié à temps partiel, les heures travaillées au-delà de la durée fixée par le contrat de travail sont considérées comme des heures complémentaires. Les heures complémentaires jusqu’à 10% de la durée fixée par le contrat sont majorées de 10% ; au-delà, les heures sont majorées de 25%.
 

La prime d’ancienneté

Le salaire de base de l’employé augmente en fonction de son ancienneté dans la pharmacie d’officine. En effet, au bout de trois ans dans la même pharmacie d’officine, la prime d’ancienneté est accessible aux salariés tous les mois. Le montant de cette prime se base à partir du salaire minimum, proportionnellement au nombre d’heures effectives de travail, et hors heures supplémentaires, en fonction des années d’ancienneté selon ces taux :

– 3 % du salaire minimum après 3 ans d’ancienneté
– 6 % du salaire minimum après 6 ans d’ancienneté
– 9 % du salaire minimum après 9 ans d’ancienneté
– 12 % du salaire minimum après 12 ans d’ancienneté
– 15 % du salaire minimum après 15 ans d’ancienneté

 

Cas concret : la Convention Collective de la Pharmacie d’Officine explique que « le montant de la prime d’ancienneté est calculé sur le salaire minimum de l’emploi occupé par le salarié, proportionnellement au nombre d’heures effectives de travail, mais sans qu’il soit tenu compte dans ce calcul des majorations pour heures supplémentaires ». Ce qui veut dire que la prime d’ancienneté est calculée sur la base du salaire conventionnel du coefficient et non pas sur le salaire réel s’il dépasse la grille des salaires minima.

 

Grille des salaires en pharmacie d'officine

 

La prime pour frais d’équipement

Après au moins douze mois de présence dans la pharmacie d’officine, le salarié est bénéficiaire de la prime pour frais d’équipement (aussi appelée « prime de blouse »). A compter de 2018, l’indemnité forfaitaire annuelle pour frais d’équipement est fixée à 72 euros. ( Publié au JO le 30 décembre 2018, a noter que la prime a été renégociée à 75euros le 11 mars 2019, CET ACCORD EST APPLICABLE DÈS À PRÉSENT AUX OFFICINES ADHÉRENTES DE LA FSPF OU DE L’USPO. LES OFFICINES NON SYNDIQUÉES NE SONT PAS TENUES D’APPLIQUER CETTE AUGMENTATION AVANT LA PUBLICATION AU JOURNAL OFFICIEL)

 

La prime de blouse

 

La prime de sous-sol

Les salariés travaillant en sous-sol plus de la moitié de leur temps ont droit à une prime de travail en sous-sol. Son montant est calculé sur la base de 10 % du salaire minimum correspondant à l’emploi occupé, proportionnellement au nombre d’heures effectives de travail et hors heures supplémentaires.
 

La prime pour le personnel polyglotte

Pour l’utilisation professionnelle et régulière d’une langue étrangère, le personnel polyglotte a droit à une bonification de 8 % sur le salaire minimum relatif à son coefficient. Pour chaque langue supplémentaire connue et utilisée la bonification est de 4 %.
 

La prime de remplacement d’un titulaire d’officine

Le pharmacien assurant le remplacement d’un titulaire d’une officine dans une autre officine que celle où il exécute ses fonctions habituellement perçoit, au minimum, une bonification de rémunération égale à 5 points conventionnels de salaire. Cette bonification est versée par jour calendaire, à compter de la prise de l’exercice effectif du remplacement et pendant la durée de celui-ci.

Si le pharmacien réalise le remplacement du titulaire dans l’officine où il exerce habituellement ses fonctions, il perçoit cette prime de remplacement uniquement si l’absence du titulaire est supérieure à 14 jours calendaires. Le versement est dû à partir du quinzième jour d’absence.

Après le décès du titulaire, le pharmacien assurant la gérance de l’officine perçoit, au minimum, une bonification mensuelle de rémunération égale à 150 points conventionnels de salaire pendant la durée de la gérance.
 

Guide de remplacement du pharmacien titulaire d'officine

 

La prime pour certains types de préparateurs en pharmacie

Pour les préparateurs en pharmacie titulaires du diplôme de conseiller en dermocosmétique, la Convention Collective de la Pharmacie d’Officine fixe une bonification de 10 % sur le salaire minimum relatif au coefficient en cas de pratique régulière de l’activité en dermocosmétique, à savoir :

– Conseil et vente de solutions de soins ou de prévention dans le domaine dermocosmétique et d’hygiène corporelle ;
– Organisation et gestion de l’espace cosmétique de l’officine (élaboration de la politique commerciale et promotionnelle du rayon au regard des objectifs commerciaux fixés par l’employeur, organisation de l’espace de vente, définition de l’assortiment, négociation des achats et gestion des stocks).

Les préparateurs en pharmacie réalisant de façon significative et régulière des préparations en allopathie et en homéopathie, ont droit à une majoration de rémunération égale à 25 fois la valeur du point conventionnel de salaire.

Les préparateurs en pharmacie titulaires du certificat de qualification professionnelle (CQP)  »Produits cosmétiques et d’hygiène » et pratiquant les activités associées à cette qualification perçoivent une bonification de rémunération mensuelle d’un montant brut égal à 20 fois la valeur du point conventionnel de salaire. On entend par activités associées à cette qualification : le conseil et la vente en matière de cosmétique et d’hygiène, l’animation de l’espace de vente du rayon cosmétique et d’hygiène, et la tenue des stocks.
 

Le métier de préparateur en pharmacie

 

La majoration de salaire pour le travail de nuit

Pour les pharmacies restant ouvertes au public la nuit, tout travail effectué après 20 heures bénéficie d’une majoration horaire de 20 % pour les heures comprises entre 20 heures et 22 heures ; et d’une majoration horaire de 40 % pour les heures comprises entre 22 heures et 5 heures.

 

Rémunération des gardes en pharmacie d'officine

 

Laissez-nous votre email pour être averti des nouveautés
ok
Placeholder Placeholder