Les congés payés en pharmacie d’officine

Congés exceptionnels, jours de fractionnement, décompte spécifique… les congés payés en pharmacie d’officine peuvent parfois sembler complexes.

Club Officine vous détaille tous les aspects des congés payés, point par point. Suivez-nous !

Les congés payés pour les salariés de l’officine

Les congés payés s’acquièrent pendant une période de référence s’étendant du 1er juin au 31 mai de l’année suivante.

Un salarié d’officine (pharmacien adjoint, préparateur en pharmacie ou étudiant) bénéficie d’un droit de 2,5 jours ouvrables par mois de travail effectif, soit 30 jours ouvrables par an.

Bon à savoir :
Certaines périodes non travaillées permettent l’acquisition de jours de congés (arrêt suite à un accident de travail dans la limite d’un an, congé maternité, congé paternité, adoption, etc.

A compter du 1er juin 2012, la condition de 10 jours de travail n’est plus requise, et le droit aux congés payés est réputé ouvert de façon automatique.

Le fractionnement des congés payés

On parle de jours de fractionnement pour désigner des congés supplémentaires octroyés au salarié de l’officine lorsque ce dernier n’a pas pris la totalité de son congé principal (celui-ci étant d’une durée au plus égale à 24 jours ouvrables), entre le 1er mai et le 31 octobre.

Attention : l’une des fraction du congé devra au moins être égale à 18 jours ouvrables continus.

 

Après accord des 2 parties (salarié et employeur), en cas de fractionnement, une des parties du congé pourra être prise en dehors de la période de vacances.

2 jours ouvrables de congé supplémentaire sont attribués lorsque le solde de congés est de 6 jours minimum, et 1 jour ouvrable s’il est compris entre 3 et 5 jours.

En outre, les jours de congé principal dus en sus de 24 jours ouvrables ne sont pas pris en compte pour l’ouverture du droit à ce supplément.

En cas de renonciation aux jours supplémentaires, le salarié de l’officine devra indiquer sa renonciation par écrit.

Le décompte des congés payés

Qu’il exerce à temps complet ou à temps partiel, le salarié d’officine dispose de 30 jours de congés maximum par an.

Comment décompter les congés payés ?

  • Le premier jour des congés est celui qui aurait été travaillé si le salarié n’était pas parti en congé ;
  • Le dernier jour de congé est le dernier jour ouvré qui précède la reprise du travaille (que cette journée soit habituellement travaillée ou pas) ;
  • Les jours fériés ne sont pas comptabilisés dans les congés payés.

Ainsi, toute journée habituellement non travaillée est décomptée des congés payés, à moins qu’elle ne se situe au début de la période de congés.

Bon à savoir : Une semaine est composée de 6 jours ouvrables.

Les congés exceptionnels pour le salarié d’officine

Conformément à la Convention Collective Nationale de la Pharmacie d’Officine, tout salarié en officine a droit, sur justificatif, à des congés exceptionnels décomptés en jours ouvrés pour événements familiaux.

Retrouvez dans le tableau suivant l’ensemble des évènements concernés, et le nombre de jours de congés alloués :

ÉvénementAncienneté de 0 à 3 mois (jours payés) Ancienneté de plus de 3 mois (jours payés)
Mariage du salarié ou conclusion d'un PACS46
Mariage d'un enfant12
Mariage d'une soeur ou d'un frère01
Congé naissance ou adoption33
Décès du conjoint, du partenaire d'un PACS ou du concubin34
Décès du père ou de la mère33
Décès des grands-parents12
Décès du frère ou de la soeur 33
Décès d'un enfant55
Décès du beau-père ou de la belle-mère33
Annonce de la survenue d'un handicap chez l'enfant22

Pour bien interpréter ce tableau récapitulatif, quelques précisions s’imposent :

  • Les jours accordés en cas de naissance ou d’adoption d’enfant ne se cumulent pas avec les congés accordés, pour un même enfant, dans le cadre du congé de maternité.
  • Sont considérés comme beaux-parents les parents de l’époux ou de l’épouse du salarié.

 

Par ailleurs, ces congés n’entraînent pas de réduction de la rémunération et sont assimilés à du temps de travail effectif pour la détermination de la durée du congé payé annuel.

La durée de ces congés ne peut donc être imputée sur celle du congé payé annuel.

Sauf accord de l’employeur, ces congés doivent être pris au cours d’une période raisonnable entourant l’événement qui y donne droit. En aucun cas, ils ne peuvent faire l’objet du versement d’une indemnité compensatrice.

Outre les évènements familiaux, la Journée Défense et Citoyenneté entraîne également un congé exceptionnel.

Ainsi, tout salarié appelé à participer à cette Journée a droit à une autorisation exceptionnelle d’absence d’une journée. Cette journée d’absence n’entraîne pas de réduction de la rémunération et est assimilée à une période de travail effectif pour la détermination de la durée du congé payé annuel.

Congés exceptionnels, fractionnement de vos congés ou encore décompte… toutes les facettes des congés payés n’ont maintenant plus de secret pour vous.

Sources :

Loi Travail du 8 Août 2016

LegiFrance – Convention Collective Nationale de la Pharmacie d’Officine

Laissez-nous votre email pour être averti des nouveautés
ok
Placeholder Placeholder